En rentrant des vacances, j’ai reçu le message suivant sur LinkedIn : « Est-ce que tu saurais me dire si, avec le mobile-first, ce serait mieux d’adapter toutes les pages existantes de mon blog? »

 

Qu’est-ce le Mobile-first ?

Nous avions déjà abordé le sujet du Mobile-first l’année dernière. Depuis 2015, Google évalue tous les contenus dans leur index – aussi bien pour les ordinateurs de table (desktop) que pour les ordinateurs portable (mobile) – afin de déterminer un indice « mobile-friendly ». Cet indice mobile-friendly avantage les contenus au format mobile pour les mobinautes. A cette époque, cet indice était encore expérimental. Notre recommandation était qu’un site « responsive », c’est-à-dire qui s’adapte à la taille des écrans (en particulier pour les smartphones et les tablettes) n’était pas indispensable.

 

En Juillet 2018, Mobile-first devient la norme

En 2018, Google a changé son algorithme à ce sujet. Au mois de mars, Google a annoncé que tous les webmasters sont encouragés à rendre leur contenu mobile-friendly. Depuis juillet 2018, Google ne favorise plus les résultats de recherche pour des contenus avec des temps de chargement longs aussi bien pour les mobinautes que pour les utilisateurs de desktop. Par conséquence pour être visible numériquement, tous vos contenus doivent être conçus pour le mobile.

En Juillet 2018, Mobile-first devient la norme

Quels sont les éléments indispensables pour une stratégie mobile-first ?

En plus des 4 points essentiels pour une stratégie de marketing mobile abordés dans notre blog en 2017, nous vous rappelons les points pour obtenir un meilleur indice mobile-first.

Points  ‘À considérer’

  1. Assurez-vous que votre site Web est optimisé pour le Mobile: depuis la conception et les choix des fonctionnalités de votre site Web jusqu’à la création de vos contenus et leur distribution.
  2. Soyez créatif mais restez simple, gardez toujours à l’esprit la philosophie du «moins, c’est plus !».
  3. Connaissez votre clientèle. Utilisez le maximum de méthodes pour collecter de données sur leur comportement, leurs soucis et leurs envies. Capitaliser sur ces données pour segmenter votre clientèle afin de mieux la cibler avec des contenus personnalisés et localisé au fur et à mesure de l’évolution de votre campagne.
  4. Intégrez votre marketing mobile à une campagne plus large distribuée sur multi-appareils (cross-device en anglais, càd smartphone, tablettes et ordinateur).

Points  ‘À éviter’

  1. Négliger l’appel à l’action sur les différents appareils. Par exemple, concevoir un « envoyez un sms » avec un bouton conçu pour utilisation sur ordinateur, c’est-à-dire trop petit et difficile à cliquer pour le mobinaute.
  2. Ne spammez pas vos clients. Il est facile de contacter les clients en temps réel avec un chat. Certes vous êtes enthousiasmé par le chat mais ils peuvent penser que vous êtes trop intrusif.
  3. Ne laissez pas vos clients ressentir que vous en savez plus sur eux que ce qu’ils souhaitent partager. La collecte de données grâce à différentes applications et plates-formes et la gestion de leur confidentialité ont déjà agacé plusieurs clients. Ils risquent de réagir négativement s’ils estiment que votre campagne utilise des données collectées suite à une intrusion dans leur vie privée – même si, juridiquement, ce n’est pas le cas.

 

Avez-vous besoin d’aide pour maîtriser le marketing mobile ?

Spécialiste du marketing digital, du contenu jusqu’au référencement en passant par la création de site web, WSIgabs est le partenaire sur lequel vous pouvez compter pour votre transformation digitale. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus.